NEW ALBUM 27 JAN 2023

Découvrir l'album

RUNNING A FAMILY FARM TOUR 2023

2023-02-03
FR - BORDEAUX
Showcase acoustique-Fnac-17h30
2023-02-04
FR - PARIS
Showcase acoustique Fnac Bercy-16h
2023-03-03
FR - LA ROCHELLE
La Sirène
2023-03-04
FR - SAINT MALO
Nouvelle Vague
2023-03-08
FR - LYON
Ninkasi Kao
2023-03-09
FR - NANCY
L’Autre Canal
2023-03-10
FR - CLERMONT-FERRAND
La Coopérative de Mai
2023-03-11
FR - MONTPELLIER
Le Rockstore
2023-03-16
FR - ALENCON
La Luciole
2023-03-17
FR - TOULOUSE
Le Bikini
2023-03-18
FR - BORDEAUX
Le Krakatoa
Découvrir toutes les dates

T.I.C

Nous sommes THE INSPECTOR CLUZO, duo guitare/batterie de rock-blues formé en 2008 à Mont-de-Marsan par Laurent (Guitares, Chant) et Mathieu (Batterie).

On s’est rencontré il y a 30 ans sur les bancs de la Math Sup. du Lycée Victor Duruy et avons fait des études de Physique fondamentale par la suite. Depuis, on ne s’est plus jamais quittés que ce soit musicalement ou agricolement. On joue ensemble depuis plus de 30 ans, sommes multi-instrumentistes (Sax ténor pour Laurent & Trompette pour Mathieu) et avons commencé la musique tôt à l’âge de 7 ans. Depuis 2008, TIC a fait plus de 1200 dates dans plus de 67 pays, de façon complètement auto-produite visitant des festivals comme le Lollapalooza Chili et Brésil, Oppikopi festival (Afrique du Sud) ou encore le Fujirock (Japon), Pentaport (Corée du sud) mais aussi l’Inde, la Chine, le Pérou ou Madagascar.

En effet, nous nous sommes toujours auto-financés, clé pour nous d’une totale indépendance. Nous n’avons rien contre les majors ou les multi-nationales, mais nous pensons que ce n’est plus un système adapté au 21ème siècle tant pour des raisons d’égalité dans le monde entre le Nord et le Sud de la planète que pour des raisons environnementales évidentes. Produire et créer localement ses propres richesses économiques, sociales ou environnementales avec ce que l’on a, là ou l’on est, nous apparait être plus adéquat pour ce 21ème siècle. Nous sommes donc notre propre Management et Label via notre boite de production “F. the Bass player Records” & “Ter à Terre”, mais aussi notre propre E-shop que nous gérons nous même avec Nathalie (Administration du label/Management et Ferme). Nous avons donc des moyens limités pour financer nos activités musicales mais nous nous en contentons. Cela ne nous pas empêchés de faire le tour du monde et de sortir 9 albums en 15 ans. Quand vous commandez un album ou un tee-shirt sur ce site, vous nous commandez directement et financez directement nos activités. Il s’agit d’un chemin, d’une aventure guidée par des convictions fortes venues au grès des voyages dans le monde. Nous ne pensons pas avoir raison mais ce chemin correspond à nos aspirations et nous voulons montrer que ça peut marcher.

Depuis 10 ans nous sommes également agriculteurs & paysans dans la ferme “LOU CASSE” à côté de Mont-de-Marsan dans Les Landes de Gascogne. C’est aujourd’hui, en ces temps de réchauffement climatique, notre activité principale, car nous sommes en 1ère ligne sur les changements environnementaux à la ferme agro-écologique LOU CASSE. Notre ferme nous permet d’être autonome alimentairement et de produire pour les autres localement. Notre musique est totalement organique nous jouons 100% live lors de nos concerts, il n’y a pas de “tracks” ou bandes pré-enregistrées. Rien contre, juste l’envie d’être le plus naturel et organique possible comme le Blues: notre ancrage musical naturel.

Adishats -TIC

 

Ferme
Lou Casse

La Ferme LOU CASSE (le chêne en Gascon) est une ferme d’un seul tenant de 15ha. Le professeur Jean-Luc Guérin de l’Université des Vétérinaires de Toulouse (ENVT) et le Professeur Marc Dufumier (pionnier mondial de l’agro-écologie) la décrivent comme une “Ferme Agro-Ecologique autarcique où l’élevage et l’agronomie sont intégrés l’un à l’autre et vice et versa”.

Nous produisons 9ha de céréales, Maïs et Blé dits « Population » avec nos propres graines et semences anciennes: maïs roux de l’Adour, que nous sélectionnons à la main patiemment chaque année en faisant pousser un champs spécialement à cet effet et Blé “Rouge”, nous donnant un blé de qualité à pain pour faire de la farine, une excellente paille pour notre maraîcher en permaculture de 1ha (où nous utilisons également que des graines libres et anciennes) et pour nourrir nos moutons landais. La paille de blé est également remise sur les champs de céréales comme le faisait le japonais M. Fukuoka, pionnier de l’Agro-Ecologie et auteur de notre livre de chevet en agriculture “Une révolution d’un brin de paille”.

Nous travaillons également sur des races anciennes locales gasconnes  et landaises en collaboration avec le conservatoire des races d’Aquitaine: oies grises des landes, espèce en voie de disparition, dont nous sommes les derniers à avoir un nombre conséquent de 81 reproducteurs en liberté dans la ferme (qui ont résisté de façon naturelle à 6 épizooties de grippes aviaires tout en restant dehors), ou des poules gasconnes très rustiques, des moutons landais, dindons landais (en disparition puisqu’ils ne sont plus que 70 en tout) et évidemment Miguel, le bouc pyrénéen ou encore Igor le porc gascon. Toutes ces espèces sont adaptées au territoire et nous travaillons sur une inclusion TOTALE de l’élevage dans l’agronomie et vice et versa. C’est à dire que nous développons au maximum l’interaction animale avec le végétal (champs, maraîchage ou prairie), chaque animal ayant une contribution sur l’agronomie différente et  complémentaire d’une espèce à l’autre. Fertilisation et nettoyage notamment ce qui permet de se passer complétement de produits chimiques.

Nous pensons que nous ne pourrons pas construire l’agriculture du futur sans passer par une agriculture en Agro-écologie.C’est à dire sans chimie, non polluante, créatrice de biodiversité et luttant contre le changement climatique, et sans l’apport essentiel d’animaux de races locales ET pour les sauver de la disparition ET pour remplacer la mécanisation intensive.

Il s’agit d’une sorte de pastoralisme du 21ème siècle, poussé à l’extrême, avec des techniques d’aujourd’hui, engrais verts, fixant un maximum d’azote de l’atmosphère et emprisonnant un maximum de carbone dans le sol pour lutter de façon naturelle et efficace contre le réchauffement climatique. Nous refusons toute forme de label, y compris le label bio, qui n’est assez  pas naturel pour nous, et qui est  une vision productiviste de l’écologie mais aussi parce que  nous n’utilisons aucun produit chimique. Nous appliquons des notions de physiques fondamentales et d’équilibre étudiées dans notre cursus scolaire mélangées au savoir de nos anciens notamment de Marcel Duboscq – parrain de Laurent – qui nous a transmis toutes les connaissances de la famille Duboscq acquises sur des générations et qui tenait la ferme familiale de “Saute-lèbre” à Benquet.

“Lou Casse” est la réplique, plus poussée de cet état d’esprit d’autonomie totale avec ce que l’on a, où l’on est, et nous produisons un maximum en une seule parcelle, sans chimie, avec la seule contribution des animaux et des techniques agro-écologiques.

Les animaux ne mangent que ce qui est produit sur la ferme, nettoient et fertilisent les champs. Nous produisons 20/30 tonnes de maïs fermiers à l’année, 6 tonnes de blé fermier, nourrissons 3 familles entièrement à l’année (légumes et viandes) et vendons en plus de cela en moyenne plus de 10000 repas/an en direct (légumes et viandes forcément plus que bio) notamment au marché de Mont-de-Marsan tous les samedis matin mais aussi sur d’autres points de ventes ou en direct à la ferme.

La ferme bénéficie d’une entraide et d’une synergie locale extraordinaire appelée traditionnellement « Ayudère » en Gascon, ramassage du maïs ou autres activités qui se font toujours avec les voisins. Voisins et entraides qui nous permettent de partir en tournée quand il le faut… même si parfois nous devons refuser des tournées pour cause de travaux agricoles prioritaires. La ferme est désormais notre priorité surtout en ces temps de réchauffement climatique. Nous recevons beaucoup de classes, groupes scolaires ou jeunes à but thérapeutique pour certains (accueil ado de l’hôpital Sainte-Anne depuis 8 ans désormais), persuadés du côté bénéfique et sain du travail de la terre pour tous. Le Stade Montois Rugby(club professionnel de 2ème division) avec qui nous sommes partenaires depuis désormais 10 ans, vient régulièrement s’entrainer à la ferme via les travaux agricoles physiques.

Quand nous ne serons plus de ce monde la ferme sera léguée avec nos royautés à la structure qui la gérera, notre but étant de créer à terme une « Rockfarmers School », école d’agriculture pour tous, qui transmettra nos travaux et expériences et formera les agriculteurs(trices) de demain face aux défis climatiques car nous sommes persuadés que dans des décennies chacun devra se retrousser les manches, sans dogmes et sans œillères sur le travail de la terre. Le groupe nous a permis grâce aux voyages dans le monde depuis 15 ans de voir les dégâts de la mondialisation économiques, humains, géopolitiques et environnementaux. Nous avons décidé d’agir par les faits et l’expérimentation empirique sur le terrain et donc le travail de la terre connecté à la Nature. Nous espérons que notre humble contribution, car il faudra  beaucoup d’initiatives comme celle-ci pour faire face aux grands bouleversements qui guettent l’humanité. Nous espérons pouvoir aider les jeunes générations à reprendre le flambeau sur des bases concrètes et démontrées, loin de toutes croyances basiques et faciles.

Adishats -Ferme Lou Casse

F***
The Bass Player
Records

F.the bass player Records est le nom de notre label sur lequel nous avons sorti chacun de nos 9 albums. Toujours le désir de faire par soit même et surtout d’être indépendant en s’auto-finançant, créant les richesses par nous même, là où l’on est, avec ce que l’on a. Par le passé, nous avons sorti et travaillé les albums de Sharon Jones & the Dapkings, les groupes de Daptone records, Fishbone etc…

Les 3 mêmes personnes Laurent, Nathalie et Mathieu bossent sur le label comme sur la ferme. C’est une démarche globale.

C’est également notre structure de management. On gère notre propre E-shop (préparation et envoi des commandes par Nathalie), c’est d’ailleurs souvent Nath que vous avez au téléphone pour une commande égarée.

Aujourd’hui plus de 20 attachés de presses dans 20 pays travaillent pour le label et le groupe, tous des ami(e)s proches et partageant les même valeurs d’une universalité locale. Nous les remercions pour leurs travaux sur le groupe depuis des années. C’est un label auto-produit et mondialisé, financé localement ,ça nous a pris plus de 15 ans à le construire et on le construit encore! Ca part de St Pierre du Mont, dans la maison du papi Maurice Lacrouts, il y a 25 ans…

Miguel est le directeur général du label… comme de la ferme et le manager du groupe.

Adishats – Miguel